Defo @ Le MUR Brussels

Costik ASBL vous invite à la rencontre du graffeur bruxellois Defo le week-end des 25 et 26 février. Defo peindra à l’extérieur, rue Marché aux poulets (Métro Bourse, Bruxelles) dans le cadre du projet Le MUR Brussels.

Vizion Magazine / Street art and graffiti of Belgium

I've got an idea for a magazine. The concept is making it yearly and making kind of "best of belgian graffitis in a year". The meaning is : to have a paper version to keep in our libraries instead of keeping them in a digital version where they will be forgotten. I need some help with it and I was wondering if I may use some of your pictures ? It will take a lot of time ... But I really want to do this ...

January 23, 2009

Vingt-deux auteurs présumés de graffitis interpellés à Bruxelles en 2008.

La cellule Tag de la police de Bruxelles-Ixelles a identifié et interpellé 22 auteurs présumés de graffitis en 2008, a indiqué vendredi la police locale. Sept de ces personnes ont été déférées au parquet de Bruxelles. Cinq tagueurs ont été pris en flagrant délit.
Un tagueur présumé interpellé en 2008 est soupçonné d'être l'auteur de tags et graffitis relevés à 326 endroits différents en Région bruxelloise, dont sur la caserne de la police fédérale à Etterbeek. Il est en aveu. Un autre, qui est également passé aux aveux, est soupçonné d'être l'auteur de graffitis trouvés à plus de 80 endroits.
La cellule Tag a par ailleurs surpris en flagrant délit, au mois d'août, cinq jeunes en possession de matériel servant à taguer et qui venaient de réaliser une fresque sur la façade d'un bâtiment.
La cellule Tag a comparé les tags et graffitis photographiés et repris dans 551 dossiers à ceux figurant dans sa "tagothèque" et pour lesquels des auteurs sont déjà attribués. La comparaison a été fructueuse dans 121 cas, indique la police.
Ces nouveaux éléments permettent aux enquêteurs de poursuivre, sur base de suspicions sérieuses, les auteurs présumés, explique la police qui précise que les auteurs de tels faits sont passibles de sanctions pénales ou administratives, et risquent par ailleurs de devoir rembourser les frais de nettoyage. La police de Bruxelles-Ixelles a déjà identifié à partir de sa "tagothèque" des auteurs de tags réalisés en France; à Arras et à Paris.
Source : http://www.infomonde.be