Le graffiti est devenu une activité de bourgeois ...

February 07, 2009

Un musée du graffiti à Paris

Pour la première fois à Paris, Yona Friedman - artiste, théoricien et architecte - réalise le Musée des Graffiti, une structure ouverte, évolutive et participative édifiée au Jardin Lilolila (Paris 19ème).

Yona Friedman, principal représentant des utopies internationales depuis 1958, invite chacun à l'expérimentation à partir du concept d'auto-planification : le Musée des Graffiti permet ainsi au public d'improviser et de participer à la constitution de sa collection. Ce projet sera, peut-être, l’une des premières tentatives de créer un « musée démocratique », selon Yona Friedman.

Le Musée des Graffiti est produit dans le cadre d’une action croisée entre les « Nouveaux commanditaires », soutenus par la Fondation de France et la Commande publique du ministère de la Culture et de la Communication – Centre national des arts plastiques (CNAP). C'est à partir des échanges avec l'association de jardin partagé L'îlot Lilas, commanditaire de l'œuvre, que ce musée « démocratique », prototype d’un musée du futur, est réalisé. L'association offre aux habitants de la Porte des Lilas un jardin écologique, ouvert sur le quartier. Elle encourage des actions visant à révéler la capacité des citoyens à changer collectivement leur cadre de vie.

Le CNAP met en œuvre la politique de commande publique impulsée par le ministère de la Culture et de la Communication – Délégation aux arts plastiques. En 2007, il a procédé à l’acquisition d’un ensemble de 150 maquettes et dessins de l'artiste, qui sera suivie d’un don du décor mural de son appartement parisien, véritable « merzbau » (au sens de Kurt Schwitters, une construction réalisée par des objets et des éléments hétéroclites) du XXIe siècle.

L'inauguration se déroulera le 26 mai 2009, à 18h, en présence de l'artiste.

Source : http://www.art-and-you.com