July 27, 2016

POLICE - BLACK - YELLOW - RED - POLICE

Police black yellow red police

































January 26, 2013

Liège, c'est une ville sale et pleine de saloperies que certains disent de l'art ...


January 19, 2013

Si on allait à Liège ? Non laisse tomber y a plein de tags ça craint ...


October 29, 2011

Arrêté après des centaines de graffitis sur des trains.

... grâce à l'exploitation des sites internet, les enquêteurs de la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT) identifient un individu ... (L'express 26/10/2011)

June 15, 2011

FREIGHT TRAIN - BECK

FREIGHT TRAIN - BECK

May 18, 2011

Police de Namur et street art

Source : Police de Namur
Police

January 23, 2009

Vingt-deux auteurs présumés de graffitis interpellés à Bruxelles en 2008.

La cellule Tag de la police de Bruxelles-Ixelles a identifié et interpellé 22 auteurs présumés de graffitis en 2008, a indiqué vendredi la police locale. Sept de ces personnes ont été déférées au parquet de Bruxelles. Cinq tagueurs ont été pris en flagrant délit.
Un tagueur présumé interpellé en 2008 est soupçonné d'être l'auteur de tags et graffitis relevés à 326 endroits différents en Région bruxelloise, dont sur la caserne de la police fédérale à Etterbeek. Il est en aveu. Un autre, qui est également passé aux aveux, est soupçonné d'être l'auteur de graffitis trouvés à plus de 80 endroits.
La cellule Tag a par ailleurs surpris en flagrant délit, au mois d'août, cinq jeunes en possession de matériel servant à taguer et qui venaient de réaliser une fresque sur la façade d'un bâtiment.
La cellule Tag a comparé les tags et graffitis photographiés et repris dans 551 dossiers à ceux figurant dans sa "tagothèque" et pour lesquels des auteurs sont déjà attribués. La comparaison a été fructueuse dans 121 cas, indique la police.
Ces nouveaux éléments permettent aux enquêteurs de poursuivre, sur base de suspicions sérieuses, les auteurs présumés, explique la police qui précise que les auteurs de tels faits sont passibles de sanctions pénales ou administratives, et risquent par ailleurs de devoir rembourser les frais de nettoyage. La police de Bruxelles-Ixelles a déjà identifié à partir de sa "tagothèque" des auteurs de tags réalisés en France; à Arras et à Paris.
Source : http://www.infomonde.be